Le Lecteur de cadavres de Antonio Garrido

Résumé:
Inspiré d’un personnage réel, Le lecteur de cadavres nous plonge dans la Chine Impériale du XIIIe siècle et nous relate l’extraordinaire histoire de Ci Song, un jeune garçon d’origine modeste sur lequel le destin semble s’acharner. Après la mort de ses parents, l’incendie de sa maison et l’arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite sœur malade. Ci se retrouve dans les quartiers populaires de Lin’an, la capitale de l’Empire. où la vie ne vaut pas grand-chose. Il devient un des meilleurs fossoyeurs des « champs de la mort », puis, grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d’un décès, il est accepté à la prestigieuse Académie Ming. L’écho de ses exploits parvient aux oreilles de l’Empereur. Celui-ci le convoque pour enquêter sur une série d’assassinats qui menacent la paix impériale. S’il réussit, il entrera au sein du Conseil du Châtiment, s’il échoue : c’est la mort.
Cela fait longtemps que je n’ai pas lu de thriller, mon esprit ayant divagué vers le contemporain et autres pièces étudiées dans le cadre du programme scolaire. Et je dois dire que ce roman a du m’attirer depuis longtemps. Un thriller historique qui a su me charmer jusqu’à la dernière page.

Enfin un roman qui fait bonne impression concernant le thriller historique ! Et je dois dire qu’avant la lecture même de cet ouvrage, il avait tout pour me plaire !

Pour commencer parlons de l’histoire. Je dois dire que celle-ci est aussi bien intelligente que captivante. L’auteur nous plonge dans un cadre historique qui me passionne depuis mon plus jeune âge et qui est la Chine médiévale. Je dois dire que découvrir l’histoire de ce pays au travers d’un thriller a été pour moi une expérience lucrative et relativement enrichissante. L’auteur nous offre des détails véridiques sur cette civilisation comme les traditions funèbres et la représentation spirituelle de la mort, l’histoire militaire, la religion et sa place ou encore les démarcations sociales et royales en Chine. Un point positive quant au travail remarquable fait par l’auteur sur le contexte.
Pour continuer, l’histoire est incroyablement captivante, et cela dès les premières pages où le lecteur est plongé dans une histoire à la fois implicite puis relativement explicite à la première de couverture. Nous commençons par un meurtre dans la vie natale du protagoniste, puis nous suivons son périple pour survivre et étudier dans l’une des villes les plus influentes du pays. Puis enfin, dans les dernières parties du roman nous suivons l’intrigue majeure du roman. Tout n’est qu’une succession logiques avec une intrigue à coupé le souffle où règne doute; colère, tristesse et joie.
L’histoire est un point positif majeur qui est accompagné par une plume serte complexe avec l’emploi d’un vocabulaire technique mais qui reste magnifique et fluide.

« Le jus de chat était en effet un revigorant. Mais Cì n’était pas très sûr que le procédé employé pour l’obtenir fût à son goût.
– Si un jour tu as pressé une éponge, tu pourras l’imaginer, lui expliqua la femme en lui servant un autre verre. On attrape un beau chat et on lui brise les os avec un marteau en prenant soin de ne pas lui écraser la tête afin qu’il reste vivant. On le laisse reposer un peu et on met le feu à ses poils. Puis on l’ébouillante et on l’assaisonne à son goût. Après une heure de cuisson, on filtre dans un pichet, et voilà. »

Pour continuer parlons des personnages. J’ai été impressionné par le nombre incroyable de personnages. A la même manière que la succession logique du roman, chaque personnage impose son rôle dans la succession finale du roman, au même titre que ces petits détails au cours de la lecture qui finissent par être cruciales pour le déroulement de l’intrigue. Et je tire de moi une assez grande fierté de ne pas m’être perdu dans tous ces noms asiatiques malgré cette difficulté à les prononcer ! ^^
Nous suivons des personnages ayant réellement vécu mais ayant une transcription hautement réaliste par la plume de l’auteur. Des personnages aussi profonds que complexes qui donnent l’impression d’avoir devant ses yeux une projection du livre.
Pour commencer, j’ai adoré le personnage de Ci Song. Il s’agit d’un protagoniste très intéressant auquel le lecteur s’attache vite. Il est fort, intelligent, gentil et fidèle à la philosophie familiale. Un personnage serte peu naïf mais qui a eu tendance à m’énerver par certains de ses comportements qui ne peuvent qu’aller à son désavantage.
Pour continuer, j’ai beaucoup aimé le personnage de Ming. Un professeur prodigieux qui a su aider et aimer notre protagoniste comme il se doit. Je dois dire que certaines parties du roman délaissent majoritairement ce personnage incroyable qui entre peut-être dans mes favoris.
Pour finir, j’ai déteste le personnage de Astuce Grise qui n’est juste qu’un gros salopard de m**** !!! Un comportement ignoble. Un regroupement de tout ce que je ne peux pas supporter chez quelqu’un ! 

Pour conclure, un thriller historique incroyable qu’il faut absolument lire. Vous rencontrerez des personnages incroyables, vous découvrirez une histoire captivante et vous serez plongés dans corruption sociale et royale. Si vous tombez sur des passages longs, ne l’abandonnez pas, car ce roman cache une véritable perle du policier. lisez-le !

 • • • • •
Ma note: 4,5/5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s