Chârulatâ de Rabindranath Tagor

Afficher l'image d'origine

Résumé: Riche brahmane, Bhupati n’a nul besoin de se mêler des affaires du monde. Il consacre pourtant sa vie au journal anglophone et progressiste qu’il a fondé. Accaparé par son travail, il délaisse sa femme, la belle et jeune Chârulatâ. Entourée de domestiques, maintenue dans la désinvolture de l’enfance, Chârulatâ s’ennuie.
Bhupati confie à son cousin Amal, étudiant qu’il héberge, le soin de la distraire par des cours particuliers. Traditionnellement acceptée dans la société indienne, cette intimité avec le jeune beau-frère prend peu à peu un tour passionné. Ensemble ils partagent leur envie d’écrire sans être lus.

Je n’avais encore jamais lu de littérature indienne avant de tomber par hasard sur ce roman. Mais je dois dire que la lecture de ce petit contemporain m’a permis pleinement de confirmer cette célèbre citation: « Le hasard fait bien les choses » !

Pour commencer, je n’ai pas pu me décrocher un seul moment de cet ouvrage. En effet, le roman est à la fois tellement simpliste et particulièrement poétique, qu’il plonge alors le lecteur dans un engouement profond. Nous suivons alors une histoire calme centrée sur la psychologie même des personnages ainsi que l’analyse captivante de leurs sentiments. Je dois vous avouer que l’envie même d’une lecture courte et paisible pour cette fin d’année était présente, et ce roman a été parfait !

Pour continuer, j’ai vu en ce roman autre chose qu’un simple contemporain. Bien qu’il traite de nombreux thèmes tels que l’amour conjugal ou encore la passion, laissant supposer à une romance comme tant d’autres, le roman traite d’autres sujets tels que le scandaleux thème de l’adultère, celui de l’écriture ou encore de l’amitié. Des thématiques traitées d’une manière à la fois profonde et poétique qui n’ont pu qu’accentuer cet intérêt que j’ai pour ce roman.

La manière dont le roman traite de la naissance de cette passion interdite entre Chârulatâ et le cousin de son époux au travers de l’écriture, de la lecture et de l’insouciance enfantine des personnages, la manière dont l’auteur brusque cette harmonie secrète sous les traits de la jalousie et de l’incompréhension, tout cela contribue à captiver le lecteur et à le faire réfléchir sur ces thématiques éventuelles.

Cependant, malgré ces nombreuses éloges sur le caractère profond et poétique de ce roman, cet ouvrage n’a pas pour but premier selon moi de véhiculer quelconques sentiments. Même si nous suivons l’analyse implicite des sentiments de nos protagonistes, il s’agit pour moi d’une lecture beaucoup plus spirituelle et poétique que romantique.

Enfin, j’ai adoré les personnages. En plus de cette analyse profonde de leurs sentiments qui nous permet alors de se familiariser plus facilement avec les personnages, nous découvrons des protagonistes à la fois réalistes et captivants. Serte ils ne sortent pas de l’ordinaire, mais ils restent très intéressants et agréables à suivre.

 

Pour conclure, il s’agit d’un bon petit contemporain qui reste intéressant de par la plume même de l’auteur, à la fois fluide et poétique, ainsi que par cette analyse captivante des sentiments. Même s’il ne permet pas de ressentir une explosion émotionnelle, il reste à la fois profond, captivant et poétique. Ne vous attendez alors pas à une lecture à scandale mais bien à un contemporain léger et poétique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s