Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

Couverture Les gens heureux lisent et boivent du café

Résumé: Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

C’est avec tout un tas d’émotions, accompagné d’une véritable explosion d’impressions que je sors de cette lecture. Et la première idée qui me vient à l’esprit est que celle lecture a été pour moi un véritable tournant dans ma perception sur certaines thématiques. Alors si vous n’avez pas peur de mettre votre tenue douillette de crocodile et de pleurer à chaudes larmes alors vous n’avez plus qu’à me suivre…

Ce roman me fut très fortement conseillé par mon ami Marie et je dois dire que j’entamais cette lecture avec un grand nombre d’appréhension. Ce livre va-il me plaire ? Les thématiques traitées vont-elles prendre une tournure intéressante ? Vais-je m’attacher à ces personnages ? Pour commencer je dois dire que c’est dans un cadre plutôt sombre que l’auteure nous plonge à savoir le deuil brutal de Diane quant à la mort de sa fille et de son mari. Autre le fait que la mort soit toujours une thématique difficile dans un roman (Et autres le fait que la mort est une thématique qui me fais pleurer à chaudes larmes pendant toute la durée de cette lecture !), il s’agit d’une thématique qui nécessite une bonne maîtrise de son contexte ainsi que de la psychologie des personnages concernés. Et je dois dire que l’auteure arrive à rendre son roman captivant autre de part la capacité pour le lecteur de ressentir tout un tas d’émotions durant sa lecture, en effet il a été très facile pour moi de prendre possession de l’histoire de Diane et de ressentir ce qu’elle a pu ressentir tout en suivant d’une manière presque intime son évolution, sa bataille contre le deuil, mais je dois dire que la plume douce et musicale d’Agnès Martin-Lugand contribue à cette facette presque mélancolique qui plane sur ce roman.

De plus, le deuil n’est pas le seul sujet traité dans ce roman puisque l’auteur traite d’un grand nombre de thématiques telles que l’amitié, la solitude, la souffrance ou encore même l’homosexualité au travers du personnage de Felix.  Mais le thème qui fut à mon goût le plus intéressant dans ce roman est celui de la bataille du deuil qui est traité avec brillance par l’auteure. Nous découvrons à la fois la déchéance même d’une femme ayant tout perdu et sa souffrance mais aussi  une véritable lutte contre la douleur de la mort et du passé.

L’auteure rend son roman captivant au travers d’une intrigue simpliste et douce. Ne vous attendez en aucun cas à une histoire complexe emplie d’action et autres rebondissements. C’est i,e véritable réflexion sur le deuil et la vie qui est proposée ici. Une petite histoire fraîche qui arrivera avec habileté à faire véhiculer au lecteur un grand nombre d’émotions.

Pour continuer, un petit mot et pas des moindres concernant les descriptions de ce roman. Bien que l’histoire soit principalement centrée autour des personnages et de leurs émotions, Agnès Martin-Lugand nous transporte dans des paysages froids et splendides de l’Irlande, donnant au roman une touche poétique. Le lecteur est alors bercé tout au long de sa lecture par les couleurs froides des pays du Nord. Quel plaisir !

Enfin, je fus ravi du petit nombre de personnages récurrents au sein de ce roman. En effet bien qu’ayant une bonne mémoire il est très difficile pour moi de retenir le moindre détail des personnages quand ceux-ci atteignent un très grand nombre. Or ici, le peu de personnages rendent cette histoire encore plus douce et intime. Nous découvrons des personnages aux caractères différents, aux émotions différentes. Cependant et il s’agira peut-être du seul aspect négatif de cette lecture, c’est le manque de détail que l’on peut retrouver à l’ensemble des protagonistes. Bien que chaque personnage reste profondément humain, connaître leurs goûts ou encore même une bribe plus importante de leur histoire aurait été pour moi encore plus intéressant afin de mieux s’attacher à ces personnages.

Enfin un dernier mot quant à la romance dans ce roman. Si vous me connaissez un tant soit peu, vous devez savoir mes quelques réticences quant à la romance dans la littérature et cela d’autant plus quand elle se voit à la fois stéréotypée et vulgaire. Cependant le lecteur découvre ici une romance douce, belle et particulièrement bien menée par l’auteure. Une histoire d’amour pour la moins originale mais qui est un véritable plaisir à la lecture. Nous ne sommes pas dans une romance classique mais dans une relation rappelant alors au lecteur ces petits plaisirs romantiques  qui réchauffent le cœurs comme un petit câlin sur la plage ou un baiser fugace sur le canapé.

 

Pour conclure, il s’agit ici d’une véritable perle de littérature dramatique. Un roman captivant que je vous recommande vivement si vous souhaitez commencer vos vacances en beauté avec une histoire émouvante, des personnages attachants le tout dans les paysages froids de l’Irlande. Une courte histoire permettant de réfléchir sur des thématiques de notre vie tout en suivant le parcours émouvant de notre héroïne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s